[Aller au menu] [Aller au contenu]

N°Azur : 0 810 638 522

[Aller au menu]

Etude clinique

Etude clinique des effets d'Avriline ® dans l'excès de poids

L'obésité est un désordre important associé à un certain nombre de maladies potentiellement graves telles que le diabète débutant à l'âge adulte, et certaines maladies de coeur.

La prise en charge de l'excès de poids est plus qu'un problème d'esthétique, c'est un problème médical.

Le développement d'un complément alimentaire non toxique capable d'aider les patients à perdre du poids nous a paru très important.

Des causes de l'obésité (non exhaustives) peuvent être énumérées comme suit :

  • Des excès alimentaires incontrôlés
  • L’inactivité physique
  • L’hérédité
  • Des problèmes endocriniens
  • Des perturbations des centres nerveux qui contrôlent l'alimentation et la satiété.

Matériel et méthodes

Avriline Minceur (premier produit Avriline mis sur le marché) était présenté sous forme d’un flacon de 500 ml. Composition : 18 extraits végétaux agissant en synergie :

Action synergique sur la mobilisation des graisses

THE VERT – FUCUS – GUARANA – BIGARADIER
FENOUIL – BOLDO – ARTICHAUT – PAPAYE – RADIS NOIR – MATE VERT
KONJAC – GUAR
GINKGO – PISSENLIT – MELILOT – BOULEAU
GINGEMBRE – COLA

Le dosage et l’authentification de chaque actif et composant a été établie par le laboratoire de contrôle de qualité du fabriquant.

ETUDE CLINIQUE DES EFFETS D’AVRILINE®

1. INTRODUCTION ET PRESENTATION D’AVRILINE

187 sujets en ambulatoire ont été inclus dans l'essai par différents médecins spécialistes exerçant en ville. Tous ces sujets étaient au moins 20% au-dessus de leur poids corporel idéal comme défini par les recommandations des tables publiées par les compagnies d'assurance vie.

A l'entrée de l'étude ils avaient un poids stable et aucun ne recevait de médicament pour réduire leur poids. Tous étaient en bonne santé.
Le suivi a duré de 1,5 mois à 6 mois et les patients ont été examinés toutes les quatre semaines. Ils ont tous suivi un régime équilibré (environ 2000-2200 kcal pour les femmes et 2300-2500 kcal pour les hommes), sans aucune restriction particulière : régime équilibré avec des glucides (60%), lipides (15%) et protéines (25%).

Pendant ces visites, leur poids corporel, leur tension artérielle, et d'autres examens cliniques ont été effectués. Seuls 184 sujets ont pu être suivis durant toute l'étude, les trois patients qui n'ont pas été revus n'ont pas donné d'explication.

La prise de produit se faisait à raison d'une cuillère à soupe avant les repas (2 cuillères à soupe pour les sujets chez qui, soit le poids était très élevé par rapport à la norme, soit l'ancienneté de la surcharge dépassait 5 ans).
Des résultats subjectifs tels que :

  1. l'appétit au moment des repas
  2. la sensation de légèreté
  3. l'essoufflement
  4. le ventre plat
  5. l'entrain

ont été individuellement notés, par une évaluation subjective des patients notée de 0 à 5.

Dans la présente étude, Avriline a été administré à des patients non sélectionnés. Ce supplément alimentaire de phytothérapie avec cette formulation galénique a apporté une réduction de poids intéressante et aucune réaction d’intolérance ou de rejet.

Plusieurs points sont à mettre en exergue au sujet de cette étude :

  • La méthodologie n’est pas irréprochable car les sujets étaient avertis de la prise d’un produit actif et le médecin évidemment aussi, la prise du produit était totalement libre et nos sujets ne prenaient aucun engagement de suivi ou d’observance.
  • Ces cas ne sont donc pas comparables entre eux en raison de la variabilité des méthodes et des expérimentateurs.

Il est utile, tout de même de constater qu’il y a, à des degrés variables, une constance de résultats. Un autre point commun est la présence notée par plusieurs expérimentateurs d’un « seuil de déclenchement » avec un délai variable selon les sujets. Au niveau subjectif les patients ont noté individuellement une sensation de « mieux être » se sentant plus légers en
grande majorité. Certains sujets ont demandé de poursuivre Avriline après l’étude.

Seuls deux sujets ont trouvé un « goût de médicament » au produit, les autres l’ont qualifié d’agréable ou de très agréable sur le plan de la sapidité.

Vers le haut